Organisme

Historique

repars - organisme de justice alternative
repars - organisme de justice alternative

Suite aux profondes transformations sociales des années 1960-1970, des groupes remettent en question le secteur de la justice. Ils explorent différentes avenues, afin d’humaniser l’appareil judiciaire. C’est à partir de ces expériences que les organismes jeunesse mettent en place un service aux jeunes contrevenants.

REPARS est un organisme communautaire autonome, né d’une initiative des gens du milieu au début des années 80. Il fut incorporé en 1985. Il a été parrainé par la Société Accueil-Jeunesse Lanaudière, avant de s’émanciper en 1988, afin de prendre son envol.

REPARS est membre de la Table régionale des organismes communautaires de Lanaudière. Il est géré par un conseil d’administration composé de personnes bénévoles émanant de la communauté.
REPARS est membre du Regroupement des Organismes de Justice Alternative du Québec (ROJAQ).

repars - organisme de justice alternative - équipe

Équipe

Conseil d’administration

Valeurs

  • Nous respectons les droits fondamentaux des personnes.
  • Nous reconnaissons la différence et la diversité des personnes et leur capacité de régler leurs conflits.
  • Nous croyons que nous ne pouvons pas statuer sur la nature d’un individu en tenant compte uniquement du geste qu’il a posé.
  • Nous croyons que les collectivités ont la capacité de soutenir les citoyens dans la résolution de leurs conflits.
  • Nous croyons que les conflits font partie inhérente de la vie en société et que nous pouvons apprendre à les gérer d’une manière constructive.
  • Nous croyons à la diversité des réponses et à celle des stratégies possibles dans la résolution des conflits.
  • Nous croyons à l’importance de réparer les torts que l’on peut causer à autrui.
  • Nous croyons qu’une saine gestion des conflits contribue à l’évolution de la société et à la qualité de vie des citoyens.

Objectifs

repars - organisme de justice alternative
    • Favoriser la prise en charge des citoyens dans la résolution de conflits.
    • Promouvoir la justice réparatrice auprès de la communauté.
    • Assurer tant aux jeunes qu’aux parents, l’appui et l’aide nécessaires en regard des lois touchant les jeunes contrevenants.
    • Assurer aux victimes l’appui et l’aide nécessaires pour mener à terme la résolution de différends.
    • Développer et maintenir des activités qui encouragent les rapports harmonieux.

Logo

La base du logo met en scène le diagramme de Venne. Celui-ci est, sommairement, une représentation graphique utilisée en mathématiques permettant de décrire la corrélation entre des éléments définis. Il est constitué de deux cercles entrelacés. Chaque cercle représente un ensemble distinctif qui contient ses éléments particuliers. Lorsque ces ensembles se croisent, ils créent une troisième zone, centrale.

Pour plus d’information télécharger le document PDF ci-dessous.

repars - organisme de justice alternative - logo

À qui s’adresse-t-on ?

Nous desservons les quatre MRC du Nord de Lanaudière:

MRC de D’Autray

MRC de Joliette

MRC de la Matawinie

MRC de Montcalm

  • Les jeunes de 12 à 17 ans qui ont commis un délit et leur famille.
  • Les personnes ou corporations victimes d’actes criminels.
  • Le milieu de la petite enfance.
  • Le milieu scolaire (élèves, personnel des écoles et parents).
  • Toute autre personne de la communauté.
repars - organisme de justice alternative
repars - organisme de justice alternative

Qu’est-ce qu’un OJA ?

repars - organisme de justice alternative - voir agir
Les organismes de justice alternative s’inscrivent dans un mouvement de transformation sociale, en favorisant des rapports plus harmonieux entre les membres de la communauté.

En ce sens, nous considérons qu’en matière de gestion d’infractions, de litiges et de conflits, il est primordial que les personnes concernées participent le plus activement possible au processus de règlement, dans le respect des droits et de la dignité de chacun.

Ce processus est mis en place dans une optique de réparation des torts et d’éducation, tant des personnes concernées que des membres de la communauté.

Champs d’action communs à l’ensemble des OJA :

  • Développer et soutenir les initiatives locales de prise en charge de la gestion des infractions.
  • Réduire le renvoi des infractions, des litiges et des conflits aux instances judiciaires.
  • Participer à la gestion des mesures extrajudiciaires ainsi qu’à celle de certaines sanctions judiciaires de la Loi sur le système de justice pénale pour adolescents (LSJPA).
  • Participer à la supervision de certaines ordonnances de la Chambre de la jeunesse des tribunaux québécois.
  • Participer à la supervision de certaines mesures de travaux compensatoires dans le cadre du Code de procédures pénales et des règlements municipaux.